Mis à jour le 26/02/2016
Mentions légalesVisibilité webNous contacterPlan du siteFlux RSS
Eglise habituellement ouverte du lundi au vendredi de 9 h à 11 h 30 et de 15 h à 18 h, le samedi de 9 h à 11 h 30.
Pendant les vacances scolaires l'église est ouverte tous les jours de 9 h à 11 h 30, sauf le samedi.
Ouverture hebdomadaire de la crypte le samedi de 14h30 à 17h (de 14h30 à 16h30 du 15 novembre au 31 janvier) sauf entre Noël et le Nouvel an.
Le saint patron
Saint Irénée
Irénée est le deuxième évêque de Lyon et, avec Pothin, auquel il succéda après la persécution de 177, un des fondateurs de l'Eglise de Gaule.

Il est sans doute né dans la région de Smyrne, dans la Turquie actuelle, entre 130 et 140. Enfant, il avait été instruit dans la foi par Polycarpe, évêque de Smyrne, lui-même disciple de l'apôtre Jean.

Homme de paix, c'était aussi un grand théologien, pourfendeur des déviations sectaires de son époque : il nous reste de lui la Réfutation de la fausse gnose, appelée plus brièvement Contre les hérésies, et la Démonstration de la prédication apostolique.

Il a été longtemps vénéré comme martyr, mais nous n'avons pas la preuve historique de ce martyre; peut-être a-t-il disparu lors des représailles qui suivirent la révolte de Lyon contre Septime Sévère en 197.

Dès le début du VIe siècle son corps repose dans la crypte de la basilique Saint-Jean , qui prendra plus tard le nom de "Saint-Irénée". Au milieu du siècle, Grégoire de Tours y verra son tombeau, entouré de ceux des deux martyrs Alexandre et Epipode. Depuis 1562 leurs corps ne sont plus dans la crypte, mais leurs autels y sont toujours.
 
Histoire
Eglise Saint-Irénée
Le sanctuaire de Saint-Irénée s'est établi sur une importante nécropole gallo-romaine où avaient été enterrés deux martyrs de 178 : Alexandre et Epipode.

Sa crypte a abrité ensuite leurs reste ainsi que ceux de saint Irénée, deuxième évêque de Lyon et grand théologien. De la première église (Ve siècle) seul un arc extérieur subsiste. La crypte date de l'époque carolingienne mais a été restaurée en 1863. L'église supérieure a été rebâtie en 1824/1830.

Le Calvaire de Lyon, édifié en 1687, ruiné à la Révolution, a été restauré en 1817 puis en 1868.
 
Intérêt artistique et patrimonial
L'église et sa crypte sont classées monuments historiques depuis 1862.

- Eglise supérieure :

Harmonie d'une architecture néoclassique avec rappel byzantin.

Sainte Blandine
Les martyrs Alexandre et Epipode
Une très belle collection de vitraux permettant de suivre l'évolution de l'art du vitrail au XIXe siècle (Lesourd avant 1845, Maréchal de Metz - 1850, J.P Sarrasin 1879, L. Bégule - 1883 et 1901).

Statues de Legendre- Héral - 1828, E. Millefaut et P. Vermare - fin du XIXe siècle.
 
- Crypte
 
Crypte de Saint-Irénée
Architecture carolingienne intelligemment restaurée au XIXe siècle.

Sarcophage et inscriptions funéraires paléochré- tiennes ( IVe au VIe siècles) et restes de sculptures et autel carolingiens.

Ossuaire du XVIIe siècle.
 
- Le Calvaire monumental
 
Ce calvaire est un des derniers subsistant dans une grande ville. Ce fut longtemps le lieu du Chemin de Croix des Lyonnais.
 
Calvaire de l'église Saint-Irénée
Calvaire de l'église Saint-Irénée
 
Intérêt pédagogique
La crypte permet d'évoquer les premiers temps chrétiens; le message de saint Irénée y est aussi rappelé.

Dans l'église supérieure les huit vitraux de la nef (L. Bégule) constituent une véritable généalogie des débuts de l'histoire chrétienne lyonnaise.

A travers les quatre sanctuaires qui se sont succédé sur les lieux, en seize siècles, nous avons également un témoignage de la vitalité de la foi chrétienne face aux vicissitudes de l'histoire.
 
Intérêt musical
L'église possède une remarquable acoustique appréciée des mélomanes : chaque année y sont donnés des concerts de musique sacrée et de chant choral. Le vaste choeur permet la disposition facile des choristes et d'un ensemble orchestral.

L'orgue, situé dans le choeur, construit en 1855 et restauré pour la dernière fois en 1987, est à traction mécanique; il comprend :

- Deux claviers de 54 notes (récit et grand orgue)
- un pédalier de 30 notes
- 17 jeux

L'église peut accueillir dans sa nef 300 spectateurs.

L'association Orgues et Musique à St-Irénée et St-Just gère les réservations pour ces manifestations culturelles. Pour tous renseignements, s'adresser au secrétariat paroissial (tel : 04 78 25 43 26).

Recevez par courrier électro- nique les prochaines dates de nos conférences ou l'actualité de nos dernières publications. Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Mois précédent  Juin 2017  Mois suivant
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30
   Conception et réalisation:
Jérôme Ancey